Éphémérides du 1er avril 2020 – Vénus et les Pléiades

Du 1er au 5 avril, la panète Vénus a rendez-vous avec un amas d'étoiles : les Pléiades !

Elle est tellement brillante dans le ciel du soir qu’elle est impossible à manquer : la planète Vénus est la star des soirées ! Mais avez vous remarqué une petite tache floue à côté de la planète ? Une paire de jumelles pointées vers ce dernier va vous révéler sa nature : un superbe amas ouvert d’étoiles, les Pléiades, que la deuxième planète du Système solaire va même traverser le 3 avril !

Cinq planètes (sur les 8 du Système solaire) sont visibles à l’œil nu. La sixième est sous vos pieds. Et les deux dernières sont tellement lointaines qu’il faut au moins une paire de jumelles pour les apercevoir facilement. Mais de toutes les planètes visibles à l’œil nu, la plus brillante est la deuxième plus proche du Soleil, Vénus. C’est même l’astre céleste le plus lumineux du ciel après le Soleil et la Lune ! C’est pourquoi elle est aussi brillante quand elle est visible, ce qui est justement le cas en ce moment dans le ciel du soir, au-dessus de l’horizon Ouest.
Vénus est, après Mercure, la deuxième planète la plus proche du Soleil, la troisième étant la Terre. C’est actuellement la planète la plus proche de la Terre, et comme elle est entièrement recouverte de nuages, elle nous renvoie très bien la lumière du Soleil : c’est la raison pour laquelle elle apparaît aussi brillante dans le ciel. Mais un instrument d’astronomie (lunette astronomique ou télescope) révèle un aspect surprenant pour cette planète : elle se présente sous forme de phase, comme la Lune ! Elles est ainsi actuellement sous forme de quartier, mais peut également se présenter sous forme de croissant, de gibbeuse, de Pleine ou de Nouvelle Vénus en fonction de sa position par rapport au Soleil et à la Terre.
Vénus telle qu'elle apparaît dans un instrument, dans la soirée du 3 avril 2020. Crédit image : Stellarium
Vénus étant une planète interne, elle se présente, vue depuis la Terre, sous forme de phases, comme la Lune, en fonction de la géométrie Terre-Vénus-Soleil.
Non loin de Vénus, un petit nuage flou attire l’œil : les personnes ayant une bonne vue verront alors le petit nuage se composer de 7 à 8 étoiles. Une paire de jumelles révèle quant à elle un spectacle magnifique : là où l’œil ne perçoit que quelques étoiles, se sont plusieurs dizaines qui peuvent être observées ! Ce petit groupe d’étoiles jeunes est un amas ouvert d’étoiles qui répond au doux nom de Pléiades, ces 7 sœurs (Astérope, Mérope, Électre, Maïa, Taygète, Célaéno et Alcyone) de la mythologie, filles d’Atlas et de Pléioné. Cet amas d’étoiles est né il y a 100 millions d’années d’une nébuleuse, c’est-à-dire d’un nuage de gaz et de poussières. Ces jeunes étoiles “sœurs” sont encore regroupées, mais vont se disperser avec le temps. Mais elles ne le sont pas encore suffisamment, et se présentent encore sous forme d’un petit groupement d’étoiles : les Pléiades, localisées à environ 450 années-lumière du Soleil.
L'amas ouvert des Pléiades est localisé dans la constellation du Taureau, qui en compte un second, les Hyades, plus proche, et donc plus étalé dans le ciel, qui représent le museau du bovin. Crédit : Stellarium
Observé dans un instrument ou photographiée, l'amas des Pléiades compte en réalité plusieurs centaines, voire milliers d'étoiles. Les plus brillantes d'entre elles sont visibles à l'oeil nu, et portent le nom des 7 soeurs, filles d'Atlas et Pléioné, qui sont aussi représentés dans l'amas. Crédit image : NASA, ESA, AURA/Caltech, Palomar Observatory
C’est cet amas d’étoiles dont la planète Vénus va se rapprocher les 1er et 2 avril, pour le traverser le 3 avril au soir ! Un spectacle exceptionnel à admirer à l’œil nu et aux jumelles. Notamment lors du rapprochement le plus serré entre Vénus et l’étoile Alcyone (la plus brillante des Pléiades). Un rapprochement qui ne sera jamais aussi serré avant avril 2028…
Le 1er avril, au soir, la planète Vénus commence à être très proche de l'amas des Pléiades, mais ce n'est que le début ! Crédit image : Stellarium
Car le lendemain, 2 avril, la déesse de l'Amour s'est encore rapprochée des sept soeurs, puisqu'elle est juste en-dessous. Crédit image : Stellarium
Le 3 avril marque le passage au plus près de la planète rocheuse, qui va même traverser l'amas d'étoiles, passant très près de l'étoile Mérope. Un phénomène qui ne se reproduira pas avant 8 ans ! Crédit image : Stellarium
Le 4 avril, la traversée est terminée, et la planète Vénus s'échappe désormais des Pléiades par le Nord-Est. Crédit image : Stellarium
Le 5 avril, la distance entre la planète et l'amas d'étoiles s'est encore accru. En quelques jours, la planète est passée d'un côté à l'autre des Pléiades : une belle mise en évidence du déplacement apparent des planètes par rappor aux étoiles qui sont elles immobiles. Crédit image : Stellarium
Un spectacle esthétique à observer en famille, le soir, au-dessus de l’horizon Ouest. Vénus apparaît dès le coucher du Soleil, et elle se couche après 23h (heure locale française), ce qui laisse suffisamment de temps pour l’admirer. Et qui met en évidence le déplacement apparent lent des planètes dans le ciel par rapport aux étoiles.

About the Author: Karl Antier

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *