Éphémérides du 13 mai – Lune, Mars, SWAN et Starlink

Si la comète C/2020 F8 (SWAN) reste pour l'instant discrète, quelques jolis spectacles sont à prévoir avec une belle rencontre entre la Lune et Mars, et le lancement prévu de la 7ème série de satellites Starlink.

Alors qu’on espérait pouvoir la voir à l’œil nu, la comète C/2020 F8 (SWAN) n’est pour l’instant observable qu’avec une bonne paire de jumelles, puisque sa luminosité est en train de retomber… Dans la matinée du 15 mai, n’hésitez pas, lors de votre quête cométaire, à observer et photographier la belle conjonction entre le gros croissant de Lune et la planète rouge Mars. Et en fonction de l’orbite des 60 nouveaux satellites Starlink dont le lancement est prévu dimanche, il est possible que le chapelet de ces petits satellites soit observable en début de semaine prochain. A suivre !

La comète SWAN reste discrète...

Si la météo n’a pas été coopérante pour les observateurs avides de repérer la comète C/2020 F8 (SWAN) qui avait le potentiel d’être observable à l’œil nu en ce début de semaine, la comète en elle-même n’a pas non plus aidé à son repérage ! Car après que sa luminosité ait fortement augmenter au cours des dernières semaines, elle est actuellement en train de retomber. Au point qu’elle est actuellement moins brillante qu’il y a 10 jours, alors qu’elle est passé au plus près de la Terre hier (12 mai) ! Mais comme nous l’avions annoncé, les comètes réservent généralement des surprises, bonnes ou mauvaises…
La comète C/2020 F8 (SWAN) photographiée le 10 mai 2020 depuis les îles Canaries par Dr. Fritz H. Hemmerich. Crédit : Dr. Fritz H. Hemmerich
La comète est observable, bas sur l’horizon Nord-Est, avant le lever du Soleil, mais une bonne paire de jumelles est largement recommandée pour essayer de repérer la boule floue de cet objet venu des confins du Système solaire. Une photo en pause longue permettra peut-être de mettre en évidence la queue qui suit la belle chevelue. En espérant que la chute de luminosité s’arrête et qu’un nouveau sursaut vienne régaler les astronomes ! Cette comète étant observée pour la première fois, son comportement à l’approche du Soleil (dont elle passera au plus près le 27 mai) reste difficilement prévisible.
Trajectoire apparente de la comète C/2020 F8 (SWAN) depuis nos latitudes. La comète devrait être observable à partir du 11 mai, mais ne montera pas très haut dans le ciel. Horizon Nord-Nord-Est dégagé et dépourvu de pollution lumineuse indispensables pour espérer tirer le meilleur de cette visiteuse venue des confins du Système solaire. Crédit : Guillaume Cannat/Le Guide du Ciel 2019-2020

...alors que la Lune rencontre Mars...

En fin de nuit du 14 au 15 mai, non seulement la comète sera toujours observable aux jumelles au-dessus de l’horizon Nord-Est, mais plus au Sud, le gros croissant lunaire rendra visite à la planète Mars, dont la teinte orangée ne devrait pas vous échapper. L’occasion de percevoir le déplacement de ces trois planètes les unes par rapport aux autres et par rapport aux étoiles en les comparant avec celles du mois dernier !
Le 15 mai, en deuxième moitié de nuit, le trio Mars-Jupiter-Saturne est toujours visible. Mais la Lune, qui a rendu visite à Jupiter et Saturne en début de semaine, va passer à proximité de la planète rouge. Crédit image : Stellarium.
Le gros croissant lunaire sera séparé de quelques degrés de la planète Mars, dans le ciel de l'aube de la nuit du 14 au 15 mai 2020. Crédit image : Stellarium.

...et que les satellites Starlink sont de retour.

La dernière salve de satellites Starlink lancée le 22 avril dernier (voir la vidéo de leur déploiement ci-dessous) avait été largement observée et filmée depuis l’Europe et depuis la France, laissant songeurs et inquiets nombre d’amoureux du ciel devant ce spectacle impressionnant. Le prochain lancement (le 7ème avec un tel nombre de satellites libérés simultanément dans l’espace) est actuellement prévu le 17 mai. Ce qui devrait porter à 480 le nombre de ces petits satellites destinés à fournir un accès à Internet-satellite au monde entier.
Les orbites et trajectoires de ces 60 nouveaux-venus ne sont pas encore connues, donc les prévisions ne peuvent pas encore être faites quant à la visibilité de leurs passages en début de semaine prochaine, mais n’hésitez pas à rester vigilants, au cas où ils seraient visibles depuis la France.
En attendant, certains satellites Starlink des précédents lancements sont toujours visibles en ce moment. Cette semaine, ce seront surtout les Starlinks des lancements n°2 (7 janvier), n°3 (29 janvier) et n°4 (17 février) qui seront observables, et qui passeront parfois 4 fois de suite au-dessus de vos têtes !
Afin de générer les horaires de passage, l’idéal est d’utiliser le site Heavens-Above pour Saint-Michel l’Observatoire. Si vous habitez plus loin en France ou dans le monde, nous vous recommandons de modifier le lieu d’observation (en haut à droite) pour générer vos propres prévisions.

About the Author: Karl Antier

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *