Éphémérides du 27 mai – Cinq planètes, un véhicule spatial et un satellite en perdition

Cette semaine, c'est l'occasion de faire le plein de planètes car les cinq planètes visibles à l’œil nu sont facilement accessibles à tous ! Ce qui peut vous permettre de getter quelques satellites, dont la Station Spatiale Internationale à laquelle devrait s'amarrer Crew Dragon demain, ou le satellite en perdition Telkom-3.

Cette semaine, observez le ciel à l’œil nu ! Et outre les étoiles, vous allez vous apercevoir de tout ce qui est accessible à un œil humain sans instrument : planètes, étoiles, et satellites artificiels !

Les planètes internes visibles le soir...

Nous en avions parlé la semaine dernière, mais deux planètes sont accessibles en ce moment dans le ciel du soir : la brillante Vénus a enjolivé les cieux crépusculaires depuis plusieurs semaines, mais est actuellement en train de descendre, et il faut la chercher de plus en plus bas sur l’horizon, désormais. Mais sa brillance la rend encore visible à l’œil nu, mais plus pour très longtemps. Mercure, plus discrète, est par contre plus haut dans le ciel : elle est également visible, encore faut-il savoir où elle est.
Ces deux planètes sont de petites planètes rocheuses (ou telluriques), plus proches du Soleil que la Terre ne l’est de notre étoile : ce sont donc des planètes internes. Et qui se présentent sous forme de phases : un petit instrument d’astronomie pointé vers Vénus mettra facilement en évidence sa forme de long croissant, comme une Lune en miniature !

Mercu et Vénus sont les planètes du soir du moment : Mercure. Profitez des dernières soirées pendant lesquelles Vénus est visible sans trop de difficultés, car elle plonge vers le Soleil. Crédit image : Stellarium

...et les planètes externes visibles en fin de nuit !

Il faut attendre la deuxième moitié de nuit pour apercevoir les trois planètes plus éloignées : Mars, Jupiter et Saturne (par ordre croissant de distance au Soleil). Dans le ciel, la première à se lever est Jupiter, rapidement suivie de Saturne, puis de Mars. Un joli chapelet planétaire à admirer !

Le matin, les planètes Jupiter, Saturne et Mars sont bien visibles, alignées au-dessus de l'horizon. Une configuration qui va durer tout l'été. Crédit image : Stellarium

Guettez des objets artificiels

L’environnement proche de la Terre est désormais peuplé d’objet en tout genre : satellites artificiels en fonctionnement, étages de fusées, débris spatiaux, cargos de ravitaillement, satellites en panne, station spatiale… Quelques minutes passées sous le ciel devraient vous permettre d’en voir quelques-uns, sous forme de points lumineux plus ou moins brillants se déplaçant parmi les étoiles. Voici quelques-uns d’entre eux à surveiller dans les nuits à venir…
Attention, les horaires et trajectoires données ci-dessous sont donnés pour Saint-Michel l’Observatoire. Si vous habitez loin, il vous faudra régénérer les éphémérides via un site comme www.heavens-above.com pour votre lieu d’observation.

La Station Spatiale Internationale (ISS)

La station spatiale internationale est un immense complexe spatial de modules et de panneaux solaires tournant autour de la Terre à environ 400 km d'altitude. Crédit image : NASA/Crew of STS-132

On ne présente plus cette immense structure (420 tonnes pour des dimensions de 110 m x 74 m x 30m) internationale occupée en permanence depuis près de 20 ans. Vues ces dimensions, c’est également l’un des objets artificiels les plus brillants du ciel. Les horaires de passage de cet objet actuellement habité par 3 astronautes (qui devraient être rejoints par deux autres dans la semaine, voir ci-dessous) sont indiqués ci-dessous. Les lignes en gras sont celles où la station est mieux visible, car elle est plus haute dans le ciel, donc plus proche et plus brillante.

  • 27/05 : 22h22 (NO) – 22h25 (NNE) – 22h28 (ENE)

  • 27/05 : 23h59 (ONO) – 00h01 (O) – 00h01 (O)

  • 28/05 : 23h11 (NO) – 23h14 (NNE) – 23h15 (ESE)

  • 29/05 : 22h23 (NO) – 22h26 (NNE) – 22h29 (E)

  • 30/05 : 00h00 (ONO) – 00h02 (OSO) – 00h02 (ESE)

  • 30/05 : 23h12 (ONO) – 23h15 (SO) – 23h16 (S)

  • 31/05 : 22h24 (ONO) – 22h27 (SO) – 22h30 (SE)

  • 01/06 : 23h14 (O) – 23h16 (SO) – 23h16 (SO)

  • 02/06 : 22h25 (ONO) – 22h28 (SO) – 22h30 (S)

Crew Dragon [Mise à jour 29/05/2020]

Crew Dragon est un véhicule spatial conçu par la société SpaceX et qui devrait amener 2 astronautes vers l'ISS. Crédit : SpaceX

Samedi soir (30/05), à 21h22 (heure locale française), une première devrait être réalisé : de Cap Canaveral (Floride), devrait s’envoler une fusée Falcon 9 (SpaceX), emportant avec elle le véhicule spatial Crew Dragon contenant… deux astronautes ! Le premier vol américain vers l’ISS depuis la fin des navettes spatiales, en 2011 ! Un décollage à suivre en direct.

Le vaisseau spatial sera ensuite visible depuis la France comme un satellite pendant quelques dizaines d’heures, avant qu’il ne rejoigne l’ISS, où il sera visible comme un point lumineux très proche de la station. Les prévisions ci-dessous doivent être prises avec des pincettes car sujettes à modification en fonction du déroulement de la mission, notamment du de l’horaire du décollage.

  • 30/05 : 23h17 (ONO) – 23h18 (OSO) – 23h18 (OSO)

TELKOM-3

Si vous voulez voir à quoi ressemble le comportement d’un satellite dont on a perdu le contrôle, sortez le 28 mai au soir (entre 21h42 et 21h46) et dirigez votre regard vers le Nord. Au-dessus de l’horizon, vous devriez voir passer un point lumineux à la luminsoité fluctuante qui s’éteint et se rallume par bouffée,offrant parfois d’intenses flashes lumineux aux observateurs. C’est le satellite TELKOM-3, un satellite de télécommunications indonésien lancé en août 2012, mais qui n’a jamais fonctionné, du fait d’un problème pendant le lancement. Les variations de luminosité témoignent de la rotation du satellite sur lui-même. Un comportement que vous retrouverez de temps en temps avec certains objets, témoignant du nombre d’objets hors de contrôle dans la banlieue terrestre.

Trajectoire apparente du staellite TELKOM-3 le 28 mai 2020, depuis Saint-Michel l'Observatoire. Crédit : Heavens-Above

About the Author: Karl Antier

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *