Éphémérides du 3 juin – Une Nouvelle Vénus, une nouvelle envolée de Starlink, une éclipse de Lune et un ballet planétaire

Elle était encore visible il y a une semaine... mais elle a disparu en quelques jours. La planète Vénus a définitivement quitté le ciel du soir. Reste à comprendre où elle est passée ! Tandis que pendant ce temps-là, SpaceX devrait lancer 60 nouveaux satellites, la Lune va passer dans la pénombre de la Terre, avant de rendre visite aux géantes gazeuses Jupiter et Saturne !

Étrangement, les phénomènes astronomiques intéressants de cette semaine seront… invisibles à l’œil nu ! Par contre, la nouvelle flopée de Starlink et la conjonction Lune-Jupiter-Saturne devraient être visibles !

Vénus portée disparue...

Il y a encore quelques jours, elle avait enjolivé le superbe rapprochement entre la Lune et Mercure… Mais vous pouvez plisser les yeux autant que vous voulez dans le ciel du soir, vous ne la verrez plus : Vénus a disparu ! Enfin, en apparences seulement. Car en réalité, elle sera au plus près de la Terre ! Mais lorsque Vénus est au plus près de la Terre, elle nous présente… sa face non-éclairée par le Soleil ! Et elle est donc théoriquement invisible. Théoriquement, car les astronomes équipés ont réussi à capturer le très très fin croissant vénusien juste avant cette “conjonction inférieure” (c’est le nom barbare donné à cet alignement Soleil-Vénus-Terre, qui correspond également au moment où Vénus passe au plus près de notre planète).
!! Un exploit extrêmement dangereux à ne surtout pas reproduire chez soi, vue la proximité apparente du Soleil. !!

C'est une presque "Nouvelle Vénus" que Didier Favre a réussi à photographier le 1er juin 2020. Un exploit alors que Vénus n'était qu'à 3° du Soleil ! Crédit : Didier Favre
Schéma explicatif des différentes phases que présentent les planètes internes, Mercure et Vénus. Le 3 juin, laVénus sera en conjonction inférieure, c'est-à-dire que le Soleil, Vénus et la Terre seront alignés dans cet ordre, que Vénus sera au plus près de notre planète, et qu'elle semblera très près du Soleil dans le ciel, nous présentant... sa face non-éclairée ! Crédit : Wikipedia

Vénus va donc rester invisible pour le commun des mortels pendant quelques jours, avant de réapparaître, en milieu de mois… dans le ciel de l’aube !

...une invisible éclipse de Lune...

Si vous observez la Lune se lever le 5 juin, vous ne devriez normalement rien observer de spécial. Si ce n’est un superbe lever de Pleine Lune, comme il s’en passe tous les mois. Si vous commencez à apercevoir des choses inhabituelles, c’est que
1- vous avez lu cette chronique d’éphémérides,
2- votre imagination est débordante.
Car même s’il ne sera pas observable, le phénomène est intéressant : entre 19h46 et 23h04, nous allons pouvoir imaginer (à défaut d’observer) une éclipse partielle de Lune par la pénombre. C’est-à-dire que les Sélénites habitant dans l’hémisphère Sud de la Lune verront le Soleil partiellement éclipsé par notre Terre. Un phénomène habituellement très discret, et qui le sera encore plus cette fois-ci, puisque la Lune se lèvera pendant l’éclipse (elle se lève vers 20h pour les Alpes-de-Haute-Provence). Toute baisse de luminosité observée de notre satellite peut donc aussi bien être dû à l’éclipse… qu’à l’absorption atmosphérique !
Le prochain événement similaire est prévu… le mois prochain ! Mais au coucher de Lune, et la pénombre éclipsera l’hémisphère Nord lunaire !

...et une belle rencontre séléno-planétaire !

Quelques jours après cet événement discret, un phénomène moins rare, mais plus visible aura lieu. Dans la nuit du 8 au 9 juin, la Lune gibbeuse (elle aura amorcé ses phases décroissantes) rencontrera les planètes géantes gazeuses Jupiter et Saturne. Un superbe trio à admirer à partir de leur lever (vers 00h30) jusqu’à la fin de la nuit.

Huitème lancement de satellites Starlink ?

Après un lancement reporté et réussi de son véhicule Crew Dragon, qui a envoyé deux astronautes américains vers l’ISS le 30 mai (une première depuis 2011), SpaceX devrait de nouveau faire les titres des journaux (un peu moins gros peut-être), avec le lancement (initialement prévu mi-mai, mais reporté lui aussi) de la 8ème flottille de satellites Starlink, prévu pour l’instant dans la nuit du 3 au 4 juin, à 03h25 (heure locale française). Si l’horaire et la date sont confirmés, il est possible que l’impressionnant alignement serré des 60 satellites fraîchement lancés soit visible dans les nuits qui suivent. Les horaires et leur visibilité va dépendre de la date du lancement (confirmée ou pas) et de la trajectoire donnée à ces petits satellites qui vont aller rejoindre cette méga-constellation déjà constituée de plus de 420 satellites, portant normalement leur nombre à 482.

About the Author: Karl Antier

Karl Antier

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *