Conférences + observations

Cycle de mini-conférences

Samedi 23 mars 2019, dans le cadre du projet européen transfrontalier entre la France et l’Italie Interreg – Alcotra, le Centre d’Astronomie et l’Osservatorio Astronomico della regione Autonoma Valle d’Aosta (OAdVA) organisent un cycle de mini-conférences.
Ces présentations courtes, débuteront et se succéderont de 14h00 à 18h30, ponctuées par une observation en direct du Soleil à 16h15, sur un rythme dense mais fluide afin de capter l’attention du public, de profiter du message d’éminents chercheurs, et de permettre l’arrivée ou le départ des visiteurs.
Elles se présenteront sous une forme illustrée et dynamique sur le modèle « présentez et expliquez votre thème principal de recherche en 15 minutes » ; soit une performance à saluer compte-tenu de la richesse des sujets abordés.
Une collation sera servie à l’ensemble des participants, et permettra des échanges entre les intervenants et le public.
Pour ceux qui le souhaitent, le programme reprendra à 21h, avec une veillée aux étoiles et une observation aux instruments, encadrée par les animateurs / médiateurs du Centre d’Astronomie.
Entrée gratuite, uniquement sur réservation au 04-92-76-69-69.

Les mini-conférences

L’électromagnétisme
Elettromagnetismo
par Guy Willermoz (CEA de Cadarache), à 14h30
L’électromagnétisme est une des quatre interactions fondamentales. C’est également celle qui est responsable de la plupart des phénomènes de la vie courante…
Le champ magnétique terrestre : un éphémère bouclier
Il campo magnetico terrestre: uno scudo effimero
par Nicolas Thouveny (OSU Institut Pythéas), à 15h00
Après être resté relativement stable pendant 775 000 ans, le champ magnétique terrestre semble perdre en puissance. Quelles conséquences pour la Terre et l’homme moderne d’une inversion des pôles ?
Le transfert de technologies
Il trasferimento tecnologico
par Jean-Marc Christille (Observatoire Astronomique du Val d’Aoste), à 15h30
Au-delà de l’explosion de la quantité de données générées depuis le début de l’ère numérique, le « Big Data », c’est aussi la possibilité d’augmenter la fiabilité des prévisions scientifiques futures…
José Rodrigues, Observatoire de Genève (décembre 2018)
Des exoplanètes autour des étoiles les plus proches du Soleil
Gli esopianeti delle stelle più vicine al sole
par Luc Arnold (Observatoire de Haute-Provence), à 16h00
Les dernières exoplanètes découvertes orbitent des étoiles proches et sont toujours plus petites. Une opportunité pour évaluer la présence d’atmosphère, d’eau liquide, et leur potentiel à abriter la vie…
La face obscure des nébuleuses interstellaires
Il lato oscuro delle nebulose interstellari
par Isabelle Grenier (CEA Saclay), à 17h00
Façonnant galaxies, berceau des étoiles et des planètes, les nébuleuses qui émaillent le ciel ne sont que la partie émergée de grands nuages de gaz et de poussières dont les pans sombres restent à découvrir…
Galaxies et matière noire
Galassie e materia oscura
par Michel Marcelin (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille), à 17h30
Les galaxies tournent sur elles-mêmes plus vite que ne le suggère la matière visible. Ceci a amené à supposer la présence d’une matière invisible mais qui agit par sa gravitation : la fameuse matière noire…
L’Homme face à l’Univers, une virgule dans l’espace-temps
L’uomo di fornte all’Universo, una virgola nello spazio-tempo
par Sylvie Vauclair (Université Paul Sabatier de Toulouse), à 18h00
Si l’on rapporte l’âge de la Terre à la durée d’une journée, les hominidés n’apparaissent que 30 secondes avant minuit. Trente secondes au cours desquelles l’évolution de nos connaissances a explosé…

Les sessions d'observation

Observation du Soleil, à 16h30

Observation de la surface du Soleil et de son spectre au Sidérostat, avec vidéo projection commentée. Observation de son atmosphère avec le coronographe. Équipée d’un filtre Hα, il permettra d’offrir ainsi au public la chromosphère du soleil, notamment ses protubérances.

Soirée Découverte, à 21h

Vidéo projection commentée (préparation à l’observation avec le logiciel Stellarium. Durée : 3/4 h), suivie d’une découverte des constellations à l’œil nu, puis d’une observation aux instruments : télescopes de 200, 300, 500 et 600 mm de diamètre et jumelles.